Crématorium de Hofheide

Le crématorium de Hofheide, près d’Aarschot, est érigé dans une vaste pièce d’eau dans un coin de nature vierge du Hageland. Le terrain se situe entre le côté nord et le côté sud de la chaîne de collines.

Les architectes voulaient créer une architecture apparentée à un reliquaire; un bâtiment conçu comme un sarcophage. L’objectif était de donner à l’ensemble un caractère sacré sans évoquer une religion spécifique. La lumière, l’ambiance et l’eau joue un rôle important. Le bâtiment est très fermé et émane par la lumière indirecte une ambiance intime.

Sur tout le pourtour de la grande construction massive, un auvent en acier a été suspendu, pour la protéger comme un sarcophage. L’auvent est constitué de bandes d’acier auto-patinable, fixées l’une à l’autre et torsadées pour procurer une rigidité suffisante.

La menuiserie extérieure est aussi en acier auto-patinable qui s’intègre avec le volume massif et l’environnement avec sa belle couleur rouille.

Au crématorium d’Hofheide l’on peut faire ses adieux de manière formelle et sereine aux défunts que l’on peut quitter l’âme en paix.

pdf Article dans le magazine info-steel

Jennekensstraat 5, Nieuwrode
Plaats_Localisation
IGS Hofheide, Nieuwrode
Opdrachtgever_Maître d’ouvrage
Coussée & Goris architecten /
RCR Aranda Pigem Vilalta Arquitectes, Gent
Architect_Architecte
Studieburo Mouton, Gent
Studiebureau_Bureau d’études
Strabag Belgium, Antwerpen
Algemene aannemer_Entrepreneur général
Turnhoutse metaalwerken, Turnhout
(stalen schrijnwerk)
Verhofsté, Zele (gevel)
Staalbouwer_Constructeur métallique

Foto’s_Photos: Verhofsté

Tags: auto-patinable | menuiserie acier | concours construction acier 2014 | Mouton | Verhofste | pouvoirs publics |