Nouvelles

La première des deux sous-stations offshore de SeaMade est en route vers la mer du Nord belge

La première des deux sous-stations offshore de SeaMade est en route vers la mer du Nord belge

03/02/2020 — La première des deux sous-stations offshore du parc éolien SeaMade a quitté le chantier à Hoboken pour sa destination finale en mer du Nord belge. La sous-station de 1200 tonnes dispose de quatre ponts, mesure 14 mètres de haut et a une capacité de production de 235 MW.

Une combinaison de deux projets éoliens offshore

D’une capacité de 487 MW, SeaMade représente le plus grand parc éolien offshore de Belgique. SeaMade résulte d’une combinaison de deux projets éoliens offshore, anciennement Mermaid (235 MW) et Seastar (252 MW). Les éoliennes de SeaMade devraient produire de l’énergie verte à partir de mi-2020, contribuant ainsi aux objectifs climatiques belges et à l’approvisionnement énergétique futur du pays.

Après une collaboration fructueuse sur de précédents projets éoliens offshore, ENGIE Fabricom, Tractebel, Smulders et DEME Offshore ont uni leurs forces pour l’ensemble du périmètre EPCI (ingénierie, approvisionnement, construction, transport, installation et mise en service) des sous-stations haute tension de SeaMade.

Les partenaires ont une solide expérience dans l’offre de solutions intégrées dédiées à l’industrie mondiale de l’éolien offshore.

Le cœur battant

La sous-station haute tension est le cœur battant du parc éolien offshore. Elle transforme l’énergie éolienne produite en 225 kV, ce qui permet à l’électricité d’être transférée à terre via le Modular Offshore Grid (MOG) d’Elia.

Raf Iemants, directeur général de Smulders : « Nous sommes très heureux d’avoir pu participer à la construction des nouveaux parcs éoliens offshore belges Mermaid et Seastar. Les sous-stations rejoindront les fondations des sous-stations déjà installées et les 58 fondations des aérogénérateurs, également fournies par Smulders. L’étape suivante est l’installation offshore de la sous-station Mermaid et sa mise en service pour lui permettre de fournir de l’énergie verte aux ménages belges. »

Bart de Poorter, directeur général de DEME Offshore, souligne : « Après l’installation réussie des fondations et des câbles sous-marins, nous avons franchi une nouvelle étape majeure dans le parc éolien offshore SeaMade. Cette réussite met en valeur nos connaissances et notre expertise étendue dans l’offre de solutions innovantes pour des projets éoliens offshore complexes. Notre pays étant en première ligne de l’énergie renouvelable en mer, nous avons eu l’opportunité de constituer un groupement leader d’entreprises belges impliquées dans la construction de parcs éoliens offshore partout dans le monde. Les connaissances et l’expérience combinées de nos ingénieurs hautement qualifiés peuvent être appliquées aux projets les plus exigeants. C’est particulièrement important de nos jours, car l’industrie éolienne offshore s’étend au-delà des eaux d’Europe du Nord. »

Mathias Verkest, CEO du parc éolien offshore SeaMade, commente : « C’est vraiment passionnant d’assister au chargement de cette énorme construction en acier de 1200 tonnes sur le chantier d’assemblage de Fabricom. Nous sommes heureux que la première des deux sous-stations offshore se dirige vers la zone de concession Mermaid et nous sommes reconnaissants pour les heures de travail considérables que les équipes combinées ont consacrées à la réussite de ce projet. Grâce à une étroite collaboration et à l’énorme engagement d’une équipe dédiée et de nos contractants, nous serons en mesure de fournir de l’énergie verte à 485 000 foyers belges. »

Philippe Van Troeye, CEO d’ENGIE Benelux : « La participation d’ENGIE au parc éolien offshore SeaMade renforce notre position de plus grand producteur d’énergie verte du pays ainsi que notre ambition d’être leader d’une transition zéro carbone. Nous sommes fiers d’être impliqués dans SeaMade dans différents domaines. D’une part, ENGIE est, depuis le début, partenaire de cet important projet d’énergie renouvelable en Belgique, et d’autre part, les expertises combinées de nos filiales ENGIE Fabricom et Tractebel ont contribué à la création réussie des sous-stations à haute tension.

 

© 2020 - Infosteel