Photo: Antoine Espinasseau

Auvent Stade Elisabeth, Paris

Un dessin tout simple

Ayant pour fond une grande mosaïque rouge et noire, l’architecte trace une ligne ondulée apposée sur une série de fines petites pattes ; un abri recouvrant une tribune existante de 50 m de long. Le dessin est tout simple : une tôle de 15 mm d’épaisseur et 45 colonnes de support en acier de 55 mm de diamètre sont disposés de façon plus ou moins aléatoire sur les trois gradins que comportent la tribune. La courbe a été optimisée pour éviter le flambement dû à la poussée latérale causée par le poids des tôles. Celles-ci ont été cintrées en atelier et assemblées sur place en dix parties de cinq mètres sans que les fixations entr’elles ne soient visibles, grâce à l’utilisation de boulons à tête fraisées enfoncés dans les tôle qui en leurs extrémités se chevauchent à mi-épaisseur. Les colonnes doivent soutenir la toiture à la fois verticalement et horizontalement. Comme les 15 colonnes de la rangée de devant se trouvent approximativement au milieu de l’auvent qui fait 5 m de profondeur, elles en supportent presque tout le poids. En revanche, les colonnes situées à l’arrière, qui ne portent qu’une faible proportion de la charge, réagissent de manière plus rigide aux poussées horizontales et font office de contreventements.
  • Avenue Paul Appell 7, Paris (FR)
    Localisation
  • Mairie de Paris, direction de la jeunesse et des sports (DJS), Paris (FR)
    Maître de l'ouvrage
  • CATTANI architectes, Paris (FR)
    Architecte / Concepteur
  • UTIL, Brussel
    Bureau d'études stabilité
  • Apave Parisienne SAS - Pleyad 2 - 3de verdieping, Saint Denis (FR)
    Bureau de contrôle
  • Ateliers Melens et Dejardin, Jupille-Sur-Meuse
    Constructeur métallique

News (membres)

© 2021 - Infosteel