Cour de Justice des Communautés européennes - 4e extension

La Cour de justice des Communautés européennes abrite les plus hautes instances du pouvoir juridictionnel de l’Europe. Depuis son installation dans le ‘Palais’, un édifice métallique conçu en 1972 dans les lignes strictes du modernisme classique, ses activités ont connu une évolution constante. Au fil de cette croissance, trois projets sont venus compléter l’édifice originel habillé d’acier auto-patinable, il s’agit du bâtiment Erasmus (1988), du bâtiment Thomas Moore (1993) et du bâtiment C (1994).

Confrontées aux nouveaux besoins en bureaux et en infrastructures résultant de l’élargissement de l’Union européenne, les autorités décident en 1996 de lancer un appel à candidatures au niveau européen pour la réalisation de la quatrième extension du site originel. L’enjeu est à la fois fonctionnel, urbain et institutionnel. Il s’agit de développer 100.000 m2 supplémentaires, de conjuguer les campagnes successives d’expansion et de donner corps au prestige de l’institution.

Le nouveau projet réorganise logiquement le site par addition de bâtiments en trois séquences.
- La première crée la mise en valeur du patrimoine: l’ancien palais rénové est bordé d’un ‘anneau’ rectangulaire de 10.500 m2, et une grande place dénommée ‘Parvis d’honneur’ requalifie les accès.
- La deuxième marque la présence de la Cour par deux tours de 106 m de hauteur qui dessinent une unité urbaine avec les tours jumelles de la ‘Porte de l’Europe’ de l’architecte catalan Ricardo Bofill.
- Et la troisième assure le lien social grâce une vaste galerie reliant linéairement toutes les activités du site où travaillent 2.000 personnes.

D’un point de vue technique, le choix de la structure des bâtiments s’est porté sur l’acier, seul matériau capable de répondre efficacement à la conception architecturale:
- possibilité de réaliser les transformations fondamentales du Palais en récupérant la majeure partie des structures métalliques existantes et en réutilisant 1.400 tonnes d’acier,
- nécessité de portées importantes couplées avec une épaisseur limitée des planchers,
- planchers libres
- gain de hauteur utile par intégration des techniques dans les structures,
- pré assemblage en atelier pour une mise en œuvre rapide et peu sensible aux intempéries.

pdf Article dans le magazine info-steel

Rue du Fort Niedergrünewald, Plateau du Kirchberg, Luxembourg
Plaats_Localisation
Administration des Bâtiments Publics, Luxembourg
Opdrachtgever_Maître d’ouvrage
Dominique Perrault architecte, Paris (FR)
Bureau CJ4 (Dominique Perrault Architecte,
Paczowski & Fritsch, m3 architectes),
architectes associés, Luxembourg
Architect_Architecte
A.M. INCA Engineering mandataire -
Schroeder et Ass. - TR-Engineering, Luxembourg
Studiebureau_Bureau d’études
Secolux, Capellen
AIB Vinçotte, Luxembourg
Controlebureau_Bureau de contrôle
Hochtief Luxembourg HT- LUX
Staalbouwer_Constructeur métallique

Foto’s_Photos :
Parlement européen, DR,
Georges Fessy / DPA / ADAGP,
Cour de justice des Communautés européennes

Tags: concours construction acier 2009 | Schroeder | TR-Engineering | Paczowski-Fritsch | Secolux | Vinçotte | InCA | Willems Building & Engineering | pouvoirs publics |