Hôtel-église Patershof, Malines

Le monastère des Frères mineurs à Malines était abandonné depuis1999. Quelques annexes lui ont été ajoutées pour lui donner une nouvelle affectation étonnante en hôtel.

La forme, la construction, l’incidence de la lumière et les dimensions de l’église étaient les conditions de départ déterminantes. Avec les exigences - notamment en matière de faisabilité économique - des services compétents de la Ville et de l’exploitant de l’hôtel, tous les aspects du projet ont ainsi été évalués avec précision.
Le projet de l’hôtel-église Patershof, qui tire son nom du quartier voisin, s’est concrétisé par la construction d’un hôtel 4 étoiles comprenant 77 chambres luxueuses, dont 56 occupent six étages dans l’ancienne église. Du fait de la complexité des données, l’option retenue a été celle d’une structure en acier. Structure et finition ont fait l’objet d’études portant sur l’acoustique, le poids, la stabilité et la rapidité des travaux. Une limite s’imposait pour l’épaisseur de la structure, du fait de la hauteur intérieure de l’église. De plus, la Ville de Malines avait exigé que le démontage soit possible dans l’éventualité d’une remise en état de l’église.

Les étages comportent à la fois des assemblages colonnes-poutres et des poutres intégrées dans les murs existants. Dans l’église, tout a été mesuré avec le plus grand soin et les plans de la construction en acier ont été intégralement représentés en 3D de manière à ce que chaque poutre soit placée avec précision à côté des arcs existants. Les positions des colonnes ont été choisies pour que celles-ci puissent reposer sur les parois de l’espace technique souterrain. Une crypte occupe la zone située entre les colonnes existantes sur toute la longueur de l‘église, et ses parois sont utilisées pour renforcer la dalle de fondation.
Les cinq niveaux intermédiaires ont été exécutés avec des planchers collaborants avec un remplissage léger à granulats d’argile pour ne pas surcharger les fondations. Les parois de séparation légères acoustiques sont réalisé en plaques de plâtre. Pour une meilleure stabilité, les planchers collaborants sont posés sur des poutres en acier à talon élargi. Afin de limiter la flèche, des poutres avec contre-flèche sont utilisées là ou les hauteurs sont limitées et la travée trop longue. Des tôles en acier de faible portée ont été mises en œuvre, afin de mieux répartir les forces sur les murs existants.

À différents étages, des percées ont été aménagées pour pouvoir regarder l’église à partir de l’hôtel. Ainsi, lorsqu’on accède au rez-de-chaussée, la rosace est visible dans la croisée du transept, les vues portent même jusqu’au faîte du toit.

pdf Article dans le magazine info-steel

Karmelietenstraat 4, Mechelen
Plaats_Localisation
Investpro (Patershof), Heffen-Mechelen
Opdrachtgever_Maître d’ouvrage
Projectbureau Signa, Brussel_Bruxelles
Architect_Architecte
Jelina, Tremelo
Studiebureau_Bureau d’études
Vinçotte, Vilvoorde
Controlebureau_Bureau de contrôle
Ibo (International Building Organisation), Heffen-Mechelen
Algemene aannemer_Entrepreneur général
IMW (International Metal Works), Tessenderlo
Staalbouwer_Constructeur métallique

Foto’s_Photos : Bob Feyfer (Investpro-Ibo), Jozef Desmedt (Investpro-Ibo), Martin’s Hotels

Tags: concours construction acier 2010 | Vinçotte | commercial |