Transformation du Cercle Municipal, Luxembourg-Ville

Le Cercle Municipal est un bâtiment datant de 1909 qui domine la Place d’Armes, en plein cœur de la capitale. Cet édifice historique, témoin des grands moments de l’histoire du pays, fit l’objet de travaux de restauration, de rénovation et d’aménagements techniques de 2005 à 2011. Le nouvel espace de rencontre, composé du bâtiment du Cercle municipal et du nouveau Centre Culturel Cité, est dorénavant dénommé ‘Cercle-Cité’. Il abrite une bibliothèque, une médiathèque, un centre de conférence, un espace d’exposition, un restaurant, etc.

Suite à la rénovation, les trois salons de l’ancien Cercle municipal retrouvèrent leur splendeur d’antan. Mais étant donné l’état de vétusté de la voûte à conserver, la capacité portante des plafonds de la grande salle des fêtes a fait l’objet d’une étude approfondie en vue de son confortement.

La structure existante du plafond voûté, qui s’étend sur une surface totale d’environ 400 m2, est constituée de 3 voûtes jumelées. La voûte est composée d’une maçonnerie de briques creuses revêtues d’un enduit de plâtre (6 cm d’épaisseur au total). Après analyse, une sécurisation de la structure s’est donc avérée indispensable pour garantir une stabilité à long terme de la voûte.

Mais l’exigence principale de la stabilisation du plafond voûté était que cela ne soit pas visible. C’est pourquoi il a fallu soutenir la structure avec des ressorts en de nombreux points (épingles), permettant ainsi de maintenir l’équilibre mécanique actuel de la voûte tout en la sécurisant. Très vite, l’acier s’est imposé comme le matériau idéal pour assurer la fonction de porteur.

Comme structure primaire, des poutres treillis (tubes et profilés en L) sont mises en place au-dessus du plafond voûté, dans les combles, avec un entraxe d’environ 5 m. Ces poutres d’une portée d’environ 15 m furent livrées en éléments préfabriqués et amenées dans les combles via l’ouverture de l´horloge, où elles furent assemblées par des voltiges. Une structure secondaire en HEA 200 s’étend en travers sur les poutres treillis et permet de répartir les points d’ancrage avec un entraxe de 1 à 1,50 m. Les ancrages sont réalisés par des suspentes qui traversent la dalle voûtée en la reliant avec la structure de confortement.

La charpente métallique classique, invisible pour les utilisateurs des salles, est complétée par des suspentes filigranes et sophistiquées. Equipée en outre d’un système de monitoring performant, l’ensemble garantit la sécurité et la conservation du plafond voûté historique. La structure répond désormais aux standards récents de sécurité et permet la pérennité d’une des salles de fêtes les plus appréciées de la Ville de Luxembourg.

pdf Article dans le magazine info-steel

Place d’Armes - 3, rue Genistre, Luxembourg
Plaats_localisation
Administration communale de la ville de Luxembourg
Opdrachtgever_Maître d’ouvrage
Atelier d’architecture BENG, Esch-sur-Alzette
Architect_Architecte
TR-Engineering, Luxembourg
Studiebureau_Bureau d’études
Secolux, Capellen
Controlebureau_Bureau de contrôle
TRALUX, Bettembourg
Algemene aannemer_Entrepreneur général
Constructions métalliques Arendt, Colmar-Berg
Staalbouwer_Constructeur métallique

Foto’s_Photos: Christof Weber Photographie

Tags: rénovation | concours construction acier 2011 | TR-Engineering | Secolux | culture |