Passerelle ‘Gaalgebierg’, Esch-sur-Alzette

La passerelle piétonne d’Esch-sur-Alzette, magnifique ouvrage d’architecture contemporaine, relie directement le cœur de la ville aux espaces verts du parc du Gaalgebierg. Ce projet audacieux est le fruit de la collaboration entre le bureau d’architecture Metaform et le bureau d’étude Ney & Partners.

Située dans le rond-point du boulevard John F. Kennedy et construite essentiellement en acier (260 tonnes d’acier auront été nécessaire à sa réalisation), la passerelle d’Esch-Sur-Alzette surplombe sur plus de 100 m les voies du chemin de fer.

De par sa localisation, l’implantation de la passerelle se présente de manière complexe. Reprenant un dénivelé d’environ 21 m, elle doit d’une part franchir une distance de 108 m pour donner accès de plein pied au niveau de la colline du Gaalgebierg et, d’autre part, passer sous les lignes de haute tension et au-dessus des caténaires.

La condition de départ de la construction de cette passerelle, - et un des obstacles majeurs à contourner -, était la nécessité de ne pas faire reposer la passerelle sur une pile intermédiaire qui empêcherait les futurs développements des quais. D’où la nécessité pour le pont de n’avoir que deux appuis, ce qui a permis par ailleurs d’obtenir une forme élancée continue d’un bout à l’autre.

Au lieu d’une construction classique qui aurait tendance à considérer les éléments séparément en fonction leur rôle (une poutre pour la structure portante, un garde-corps, une toiture, etc…), cette passerelle utilise l’acier de manière innovante par l’intégration des différentes fonctions en un seul objet. Les tôles pliées, raidies, en acier S355 de 10 à 25 mm d’épaisseur, forment la ‘peau’ et servent à la fois pour la reprise des efforts, de garde-corps, de toiture ou de coffrage perdu pour la réalisation du platelage. Les évidements latéraux correspondent au cheminement des efforts, confèrent une grande légèreté à l’ensemble.

En accord avec sa logique statique, la passerelle présente donc une forme tout à fait fluide, telle une feuille d’acier courbée, pliée et découpée. Ainsi, la volumétrie de l’ensemble du pont est matérialisée par une surface homogène en acier. Cette peau est peinte en blanc à l’extérieur pour accentuer les lignes et en rouge oxyde de fer à l’intérieur pour rappeler la terre rouge de la région de la Minette.

Enfin un escalier en colimaçon, également en acier, s’insère dans la peau en acier de manière indépendante et accueille un ascenseur panoramique. La transparence et la filtration de la lumière transforme l’ascension en véritable parcours scénographique avec des points de vue multiples sur la ville.

pdf Article dans le magazine info-steel

Boulevard John Fitzgerald Kennedy, Esch-sur-Alzette
Plaats_localisation
Administration communale de la Ville d’Esch-sur-Alzette
Opdrachtgever_Maître d’ouvrage
Metaform atelier d’architecture, Luxembourg
Ney & Partners, Luxembourg
Architect_Architecte
Ney & Partners, Luxembourg
Studiebureau_Bureau d’études
Secolux, Capellen
Controlebureau_Bureau de contrôle
CDC Construction, Luxembourg
Algemene aannemer_Entrepreneur général
Aelterman, Gent
Staalbouwer_Constructeur métallique

Foto’s_Photos: steve troes fotodesign, Gilles Martin

Tags: concours construction acier 2011 | Ney | Aelterman | Secolux | passerelle |